English
 

Les médecins et les pharmaciens sont d’accord en ce qui concerne les prescriptions de 30 jours pendant la pandémie de COVID-19

Les médecins et les pharmaciens du Nouveau-Brunswick soutiennent les efforts visant à protéger l'approvisionnement en médicaments de la province pendant la pandémie de COVID‑19 en limitant les prescriptions à 30 jours.

La Société médicale du Nouveau-Brunswick et l'Association des pharmaciens du Nouveau-Brunswick exhortent les citoyens à respecter et à comprendre cette mesure temporaire, mais nécessaire, visant à protéger l'approvisionnement en médicaments pour tous. Au cours des dernières semaines, les pharmaciens du Nouveau-Brunswick et du Canada ont constaté une augmentation considérable de la demande de fournitures médicales et de médicaments à la suite de la pandémie de COVID-19.

Par conséquent, l’Ordre des pharmaciens du Nouveau-Brunswick a ordonné à tous les pharmaciens de limiter les prescriptions à un approvisionnement de 30 jours à titre de mesure temporaire. Pour les pharmaciens, il s’agit d’une mesure proactive pour s'assurer que leurs patients continuent à avoir accès à leurs médicaments. Le Nouveau-Brunswick a été l'une des premières provinces à prendre cette mesure proactive, mais de nombreuses autres ont emboîté le pas. Une fois que les organismes de réglementation de la pharmacie de tout le pays auront confiance dans la sécurité de l'approvisionnement en médicaments, les pharmacies pourront reprendre leur activité normale.

De nombreuses mesures prises par la Santé publique et d'autres partenaires du secteur de la santé à l'heure actuelle ont une incidence importante sur les personnes. Ces décisions - comme celle qui protège notre approvisionnement en médicaments - sont prises pour la protection de la santé et de la sécurité du public. Les médecins, les pharmaciens et les autres professionnels de la santé travaillent ensemble pour gérer cette crise des soins de santé et pour garantir qu’il y a des traitements et des médicaments appropriés pour tous les patients. Nous comprenons que c'est une période difficile et frustrante pour les Néo-Brunswickois. Veuillez ne pas diriger votre frustration sur les professionnels de la santé qui font de leur mieux pour répondre à vos besoins et à ceux de vos familles tout en risquant leur propre santé et leur sécurité, ainsi que celles de leurs proches.

Nous invitons les Néo-Brunswickois à soutenir leurs fournisseurs de soins de santé en cette période difficile. Nous sommes tous dans le même bateau. Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension dans le cadre de cette crise mondiale.

Nous tenons à rappeler aux citoyens que lorsque les pharmaciens doivent réduire la durée de l'approvisionnement à 30 jours, les Régimes d'assurance-médicaments du Nouveau-Brunswick factureront une quote-part aux membres uniquement pour le premier remplissage ou renouvellement d'une ordonnance de 30 jours et non pour les renouvellements ultérieurs de la même ordonnance. Nous encourageons tous les régimes privés d'assurance médicaments et les groupes d'employeurs à envisager les mêmes politiques pour alléger une partie du fardeau que les Néo-Brunswickois doivent supporter en cette période difficile.

Christine Boudreau, Présidente, Association des pharmaciens du Nouveau-Brunswick

Dr Chris Goodyear, Président, Société médicale du Nouveau-Brunswick