English
 

Les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises appuient très majoritairement les soins de santé virtuels

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises appuient très majoritairement les soins de santé virtuels

FREDERICTON - Les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises appuient massivement l'utilisation des soins virtuels pour répondre à leurs besoins en matière de santé.

Dans un nouveau sondage réalisé pour le compte de la Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB), 77 pour cent des répondants ont déclaré qu'ils étaient favorables à ce que les médecins continuent à utiliser les soins virtuels après la fin de la pandémie de COVID-19. Neuf Néo-Brunswickois sur dix ayant bénéficié d'une récente visite de soins virtuels se sont déclarés satisfaits de l'expérience.

« Les soins virtuels sont un outil formidable pour améliorer l'accès aux soins de santé primaires, a déclaré le Dr Chris Goodyear, président de la SMNB et chirurgien général à Fredericton. Bien qu'ils ne remplacent pas une visite en personne, les soins virtuels offrent une plus grande souplesse aux médecins et aux patients lorsqu'une visite en personne n'est pas nécessaire. Ils permettent également de réduire les coûts économiques et environnementaux des déplacements et sont utiles aux patients incapables de se déplacer. »

À la suite de la fermeture temporaire de nombreux services de santé au Nouveau-Brunswick et pour respecter les mesures d'éloignement physique en raison de la pandémie de COVID-19, la SMNB et le gouvernement provincial ont travaillé ensemble pour étendre l'accès aux soins virtuels dans la province à partir de mars 2020. Il s'agissait d'une mesure temporaire visant à soutenir la santé des Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises pendant la pandémie, mais il est clair que les patients voient l'intérêt de maintenir les soins virtuels dans la province.

Le sondage mené par Narrative Research d’Halifax a montré que quatre Néo-Brunswickois sur dix ont eu un rendez-vous pour des soins virtuels pendant la pandémie, et que la majorité d'entre eux sont satisfaits de leur expérience. Et bien que le maintien de l'accès aux soins virtuels bénéficie d'un soutien massif, une grande majorité des personnes interrogées ont déclaré qu'elles ne paieraient pas pour des soins virtuels s'ils n'étaient pas couverts par l'Assurance-maladie.

« Pendant la pandémie, de nombreux Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises se sont tournés vers les soins virtuels pour leurs besoins en matière de santé, et ceux qui l'ont fait sont très satisfaits de leur expérience, a déclaré Margaret Brigley, directrice générale et associée de Narrative Research. De plus, les résultats montrent que la grande majorité des personnes interrogées approuvent l'utilisation des soins virtuels comme une option permanente pour la prestation des soins de santé - bien qu'ils ne s'attendent pas à payer des coûts supplémentaires pour de tels services. Cela suggère que la province doit envisager de nouvelles options pour la prestation des soins de santé à l'avenir. »

La SMNB se réjouit de travailler avec le gouvernement pour étendre et améliorer l'accès aux soins virtuels au Nouveau-Brunswick après la pandémie.

Narrative Research a mené un sondage téléphonique par échantillons aléatoires auprès de 400 adultes du Nouveau-Brunswick âgés de 18 ans et plus du 7 au 20 mai 2020. La marge d’erreur est de +4,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Fondée en 1867, la Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB) est l’association professionnelle qui représente tous les médecins du Nouveau-Brunswick. Elle a un double objectif : représenter et servir les médecins actuels et futurs de la province; et défendre la santé des Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises.


RENSEIGNEMENTS AUX MÉDIAS

Eric Lewis, gestionnaire des communications

Société médicale du Nouveau-Brunswick

506-866-1393

media@nbms.nb.ca