English
 
 

Déclaration sur l'entente entre l’ancienne médecin-hygiéniste en chef de la santé et le gouvernement

Nous sommes heureux que l’ancienne médecin-hygiéniste en chef de la santé et le gouvernement aient réussi à trouver une solution à cette question de longue date.

Nous souhaitons réitérer quelques points de nos commentaires publics antérieurs. Premièrement, nous croyons que c’est une fin bien triste pour le travail de l’ancienne médecin-hygiéniste en chef, qui était reconnu d’un océan à l’autre. Deuxièmement, nous croyons que cette question n’a pas été bien gérée. Elle a entraîné d’innombrables conjectures et a attiré beaucoup attention. De plus, elle a traîné beaucoup trop longtemps. Finalement, nous continuons d’avoir une haute estime pour nos collègues de la Santé publique et nous sommes convaincus que le public est bien servi par les médecins professionnels qui y travaillent actuellement.

Nous croyons que la législation garantissant l’indépendance des médecins-hygiénistes accuse un retard et pourrait avoir évité une grande part de la récente controverse si elle avait été en place. Nous continuons d’exhorter le gouvernement à promulguer cette législation rapidement. Nous serions heureux de voir cette législation adoptée sous peu et nous appuierons sa création de notre mieux.

John Whelan, M.D., FRCPC
Président, Société médicale du Nouveau-Brunswick