English
 
 

Seconde vague d’inscription des médecins au programme de dossiers médicaux électroniques

La présidente de la Société médicale du Nouveau-Brunswick a annoncé que les médecins rémunérés à l’acte auront deux nouvelles possibilités de s’inscrire au programme provincial de dossiers médicaux électroniques (DME) en profitant de financement du gouvernement.

« Aujourd’hui, je suis heureuse d’annoncer qu’un plus grand nombre de médecins peuvent se joindre aux centaines de médecins déjà inscrits pour mettre en œuvre le programme provincial de dossiers médicaux électroniques, a déclaré la Dre Lynn Hansen, présidente de la Société médicale du Nouveau-Brunswick. Grâce au soutien des gouvernements fédéral et provincial, plus de médecins pourront s’inscrire jusqu’au 31 mars 2015. »

Le programme provincial de DME est un programme informatique conçu pour aider les médecins à donner des soins aux patients. D’abord choisi dans le cadre d’un processus d’approvisionnement concurrentiel, le DME sert à consigner les antécédents médicaux et les ordonnances du patient, aide le personnel de soutien dans la fixation des rendez-vous et la facturation et comprend d’autres services destinés à aider les médecins à soigner leurs patients. Le dossier numérique est maintenant la norme courante en matière d’exercice de la médecine dans la plupart des provinces canadiennes.

« Le 31 mars 2014 était la première date limite d’inscription aux DME assorti de financement gouvernemental pour les médecins rémunérés à l’acte, ce qui n’a pas permis à certains médecins – surtout aux nouveaux médecins de la province – d’accéder à cet outil, de préciser la Dre Hansen. De plus, nous savons que le coût était un obstacle pour de nombreux médecins rémunérés à l’acte. »

Dans son récent accord-cadre avec le gouvernement provincial à l’intention des médecins rémunérés à l’acte, la Société médicale a négocié du financement pour réduire le coût du programme de DME à l’intention des médecins rémunérés à l’acte. Et cette disposition est semblable à celle des accords en place en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, dans l’Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. Cette disposition réduit le prix d’achat et les frais mensuels récurrents pour les médecins rémunérés à l’acte qui utilisent le programme provincial.

« Nous savons également que certains membres utilisent le programme de DME qu’ils avaient acheté par eux-mêmes avant l’établissement du programme provincial de DME, a dit la Dre Hansen. Nous sommes heureux qu’ils soient maintenant incités à adopter le programme provincial de DME dans le cadre du Programme des premiers utilisateurs. » Créé sur le modèle d’initiatives semblables en Colombie-Britannique et en Alberta, ce programme aide à payer le coût de la transition au programme provincial.

Plus de 350 médecins sont actuellement inscrits pour recevoir le programme provincial de DME, et la Société médicale fait rapidement la mise en œuvre dans les cabinets de médecin. Depuis le début du programme il y a moins d’un an, 90 médecins utilisent maintenant le programme pour gérer numériquement le dossier médical de milliers de Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises.

Le nombre de médecins qui utilisent le programme et les dossiers de patient qui s’y trouvent augmente de manière exponentielle. D’ici la fin de l’année, 125 médecins servant plus de 100 000 patients seront connectés au programme provincial de DME. La Société médicale prédit que, dans quelques années, une majorité de médecins admissibles utiliseront quotidiennement le programme provincial pour des milliers d’interactions avec les patients.

-

Fondée en 1867, la Société médicale du Nouveau-Brunswick (SMNB) est l’association professionnelle qui représente tous les médecins du Nouveau-Brunswick. Elle a pour double objectif de représenter et servir les médecins ainsi que de défendre la santé des Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises.

Renseignements aux médias : Andrew MacLean, Société médicale du Nouveau-Brunswick : amaclean@nbms.nb.ca

Quelques faits concernant le programme provincial de DME

  • Le programme a été créé en août 2012. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick et Inforoute Santé du Canada ont contribué au financement au projet et chargé la Société médicale de le créer, comme l’ont déjà fait presque toutes les autres provinces canadiennes.
  • Dans le cadre de la première vague d’inscription, 357 médecins se sont inscrits pour recevoir les DME. Le 31 mars 2014 était la date limite d’inscription de cette période. Environ 950 médecins étaient admissibles au programme.
  • Le programme offert aux médecins dans les deux langues officielles a été mis en ligne en novembre 2013 après de multiples cycles d’essai et d’adaptation provinciale.
  • La Société médicale a négocié avec le gouvernement provincial un financement de 1,5 millions de dollars dans le cadre de son accord-accord négocié récemment, qui a été approuvé par 90 % des médecins votants. Ce financement est semblable à celui en place dans presque toutes les autres provinces canadiennes.
  • La Société médicale estime que le système de santé du Nouveau-Brunswick économisera six millions de dollars simplement en atteignant la moyenne nationale d’inscription au programme de DME. Les autres provinces ont économisé ce montant grâce à la réduction des tests en double, des rendez-vous manqués et du temps consacré à l’administration, ainsi qu’à d’autres améliorations de productivité.
  • Le financement et l’échéancier du programme sont limités. On acceptera le nombre maximum de cent nouvelles inscriptions de médecin, et la date limite d’inscription est le 31 mars 2015.
  • Les médecins rémunérés à l’acte doivent payer un premier montant unique de 4000 $ pour le programme de DME et des frais mensuels continus. De plus, ils doivent investir beaucoup de temps; la mise en œuvre du programme de DME dans un cabinet de médecin prend environ deux mois.