English
 
 

Les patients souhaitent que le gouvernement accorde la priorité aux soins de santé dans le budget

(Fredericton, NB) - Les patients du Nouveau-Brunswick croient que leur médecin travaille fort et que le recrutement de médecins devrait avoir préséance sur les compressions dans le système de santé dans le prochain budget provincial. Il s'agit des résultats d'un sondage mené auprès de patients du Nouveau-Brunswick au début du mois par la Société médicale du Nouveau-Brunswick.

 « Les médecins du Nouveau-Brunswick sont des chefs de file qui offrent des solutions aux défis que le système de santé de la province doit relever », dit le Dr Robert Rae, président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick. « Les patients interrogés ont répondu que la priorité dans le budget provincial devrait être le recrutement de plus de médecins dans le but de répondre à la demande croissante de notre système de santé », de préciser le Dr Rae.

Soixante-dix pour cent des patients ont déclaré qu'ils croyaient que leur médecin avait une charge de travail trop lourde. Huit patients sur dix souhaitent que le gouvernement Alward dépense davantage pour recruter de nouveaux médecins pour le système de santé. De plus, le sondage a révélé que plus de 50 000 patients néo-brunswickois n'ont pas de médecin de famille.

Près de la moitié des patients interrogés ont souligné que le gaspillage et la mauvaise gestion sont les éléments clés du lourd fardeau financier imposé au système de santé.

« Les patients et les médecins ont des solutions sensées aux problèmes quotidiens liés à la méthode de prestation des soins de santé. Une approche soutenue en matière de mise en oeuvre de dossiers de patient électroniques, la gestion efficace des patients nécessitant des soins de longue durée dans les hôpitaux et l'adoption de stratégies qui donnent de bons résultats dans notre système de santé sont quelques-uns seulement des domaines dans lesquels nous pourrions faire tellement plus pour les patients dans le budget de la semaine prochaine », d'ajouter le Dr Rae.

« Les patients et les médecins reconnaissent que les soins de santé de bonne qualité coûtent cher, mais les soins de santé de qualité médiocre coûtent encore plus », a expliqué le Dr Rae.

Remarque : Le sondage auprès de 600 patients néo-brunswickois, qui a une marge d'erreur de +/- 4,0 %, a été mené entre le 8 et le 14 mars 2012 par Continuum Research.

-30-

Pour de plus amples renseignements veuillez communiquer avec Mara Mallory, Société médicale du Nouveau-Brunswick 506-458-8860 ou par courriel mmallory@nbms.nb.ca