English
 
 

Les médecins et diététistes du Nouveau-Brunswick divulguent leur analyse des menus scolaires

Après avoir compilé et analysé le contenu de plus que cent menus scolaires de partout dans la province dans le cadre de leur deuxième projet Alerte aux menus, les médecins et diététistes du Nouveau-Brunswick divulguent leurs conclusions au public.

« Il a été très révélateur de voir les différents types de nourriture servis dans les écoles aux élèves, a dit le Dr Camille Haddad, président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick. Nous remercions les parents qui ont contribué à nos données en nous envoyant des menus. »

Les menus analysés représentent 41 pour cent de toutes les écoles de la province. La portion de 27 pour cent des menus respecte les normes provinciales en matière de nutrition, et la portion de 54, non. Il n’était pas clair si les autres menus restants respectaient les lignes directrices.

« De nombreux menus auraient respecté les lignes directrices n’eut été d’articles comme les burgers, la pizza ou les biscuits que l’on offre quotidiennement, a déclaré Vanessa Yurchesyn, coprésidente de Diététistes du N.-B. en action. La politique indique qu’on doit se limiter à servir ces aliments deux fois par semaine. »

Les fournisseurs de nourriture comprennent notamment de grandes entreprises, des organismes sans but lucratif, le personnel de cafétéria de la région et les comités de parents bénévoles. Certaines cafétérias servent de la nourriture préparée sur place, tandis que d’autres servent des aliments préparés par de grandes chaînes de restauration rapide.

« Nous avons vu des menus vraiment remarquables qui étaient axés sur les produits cultivés dans la région et les grains entiers, d’ajouter le Dr Haddad. En analysant les menus, nous espérons trouver les écoles qui font déjà un excellent travail afin d’aider les autres écoles à adopter leur stratégie. »

Les histoires des écoles qui servent de la nourriture exceptionnelle seront compilées dans un guide « Où manger », qui sera publié la semaine prochaine.

Durant la semaine du projet Alerte aux menus, nous invitons également les élèves à transmettre une photo de leur dîner à l’école aux médias sociaux de la Société médicale et de l’accompagner du mot-clic #jaimange. Chaque jour de la semaine, un élève sera choisi au hasard pour gagner 50 $.

« Grâce aux élèves qui échangeront des photos de leur nourriture, nous espérons voir ce qu’ils mangent réellement pour le dîner à l’école, de préciser Mme Yurchesyn. Cela élargit la portée de notre travail au-delà des menus. Nous examinons le contenu même des assiettes. »

Renseignements aux médias : Andrew MacLean, Société médicale du Nouveau-Brunswick,  amaclean@nbms.nb.ca