English
 
 

Déclaration sur le nouveau projet de loi fédéral sur l’aide médicale à mourir

Les médecins du Nouveau-Brunswick sont heureux de voir que le nouveau projet de loi fédéral sur l’aide médicale à mourir tient compte des recommandations et des préoccupations des médecins. Le nouveau projet de loi fournit le cadre essentiel pour déterminer l’admissibilité à l’aide médicale à mourir et définit les troubles médicaux graves et irrémédiables. De plus, il décrit les clauses visant à protéger les patients vulnérables.

Les médecins de la province sont déterminés à offrir aux patients les meilleurs soins possible en tenant compte des désirs du patient concernant son traitement. L’aide médicale à mourir peut constituer l’option choisie par certains patients. D’autres patients pourraient choisir les soins palliatifs, et nous sommes heureux de voir que l’aide médicale à mourir sera assortie d’une stratégie plus forte en matière de soins palliatifs. En plus de respecter le droit du patient à choisir, le projet de loi respecte les convictions personnelles des fournisseurs de soins de santé, et nous en sommes heureux.

Face à l’avenir, nous exhortons la Province à appuyer les recommandations décrites dans ce projet de loi, qui offre une base solide pour l’élaboration des services au Nouveau-Brunswick et qui établit judicieusement un équilibre entre les besoins des patients et des médecins. Nous serions heureux de présenter notre opinion à ce sujet à la Province.

John Whelan, M.D., FRCPC
Président, Société médicale du Nouveau-Brunswick