English
 
 

Des professionnels de la santé, des patients et le gouvernement amorcent une conversation nationale sur les soins aux aînés

FREDERICTON – Au terme de la table ronde de deux jours sur les soins aux aînés, le Dr Camille Haddad, président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, et le Dr Chris Simpson, président sortant de l’Association médicale canadienne, ont remercié ceux et celles y ont participé et qui ont proposé des solutions.

« La situation au Nouveau-Brunswick donne un aperçu de l’avenir pour les autres provinces canadiennes, a dit le Dr Chris Simpson, président sortant de l’Association médicale canadienne. Cela fait de la province l’endroit idéal pour élaborer une stratégie d’amélioration et pour ouvrir la voie au reste du pays. »

« Ensemble, nous pouvons tous améliorer les options en matière de soins pour les aînés d’aujourd’hui et des générations à venir, a déclaré le Dr Haddad. Je crois que les discussions que nous avons eues aujourd’hui et le document Points de vue sur les soins aux aînés seront des ressources importantes pour orienter les décisions futures. »

La table ronde a été organisée par la Société médicale du Nouveau-Brunswick en partenariat avec l’Association médicale canadienne. Dans le passé, les deux organisations ont souligné la nécessité d’améliorer les soins aux aînés et elles appuient l’initiative nationale appelée Exigeons un plan.

Au cours de ces deux jours, il y a eu une séance publique avec des spécialises, une exposition à l’intention des patients et des fournisseurs et la séance à huis clos d’aujourd’hui avec des spécialistes de la santé et des patients. Pour compléter la table ronde, on a élaboré un document réunissant les solutions proposées par les fournisseurs de services de santé, qui est intitulé Points de vue sur les soins aux aînés.

L’événement se déroule moins d’un mois avant l’élection fédérale, à un moment où de nombreux Canadiens et Canadiennes ont souligné que les soins aux aînés étaient un enjeu clé. Un sondage mené récemment par l’Association médicale canadienne a révélé que 57 p. 100 des Canadiens et Canadiennes ont affirmé que leur manière de voter à la prochaine élection fédérale dépendra, au moins partiellement, de qui présente le meilleur plan pour régler les problèmes liés à la santé des aînés. De plus, 89 p. 100 des Canadiens et Canadiennes croient que le prochain gouvernement fédéral doit répondre aux besoins de la population vieillissante du Canada.

PERSONNE-RESSOURCE : Aleisha Bosch, Société médicale du Nouveau-Brunswick, 506-458-8860 (poste 633)