English
 
 

Déclaration au sujet de la directive provinciale concernant les poursuites au criminel pour l'aide médicale à mourir

Les questions entourant l’aide médicale à mourir ne sont pas plus claires que hier. Nous n’avons pas de législation du gouvernement provincial ni du gouvernement fédéral, et les médecins n’ont qu’un jugement vague rendu par la Cour suprême du Canada pour orienter leurs décisions cliniques – un jugement visant le tribunal plutôt que la clinique. Il est très clair que les provinces partout au pays, y compris le Nouveau-Brunswick, font des pieds et des mains pour faire face à ce problème 16 mois après le jugement.

Les médecins et les patients attendent impatiemment plus de clarté de la part des législateurs. 

John Whelan, M.D., FRCPC
Président, Société médicale du Nouveau-Brunswick