English
 
 

Mémoire sur le plan d’éducation du Nouveau-Brunswick

En octobre 2015, la Province du Nouveau-Brunswick a lancé une consultation au sujet d’un nouveau plan d’éducation de dix ans. La Société médicale a demandé à deux grands spécialistes de consulter les parties prenantes et de créer une nouvelle vision pour le système d’éducation. La Société médicale a sauté à pieds joints sur l’occasion d’encourager le système scolaire à se concentrer sur la santé, parce que les médecins savent que l’éducation et la santé sont intimement liées.

Dans notre mémoire public dans le cadre de ce processus, nous avons présenté huit domaines prioritaires dans le système d’éducation. Vous pouvez lire le mémoire intégral ici.

Nous croyons que les écoles jouent un rôle primordial dans l’offre d’aliments sains aux enfants. Après tout, le milieu scolaire est le seul endroit où 96 000 Néo-Brunswickois mangent un repas chaque jour. La réalisation de la vision d’Alerte aux menus et l’offre de dîners sains sont très importantes dans l’encouragement de comportements sains.

Des cours d’économie domestique – ou de nutrition/cuisine/saine alimentation – devraient être obligatoires à l’école secondaire. De nombreux parents n’enseignent plus ces compétences essentielles à la maison, mais il a été démontré que les élèves qui acquièrent ces compétences les enseignent en fait à leurs parents.

L’activité physique est un défi à une époque où l’enfant moyen passe six heures par jour de semaine devant un écran. L’amélioration de l’éducation physique donnée aux élèves tout au long de leurs années d’école et l’augmentation des crédits exigés en éducation physique au secondaire aideraient les jeunes adultes à se conformer à la norme d’une heure d’exercice par jour.

Le système scolaire possède un grand potentiel d’amélioration des attitudes de tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises à l’égard de leurs pairs ayant des besoins en santé mentale. De plus, il peut aider à éduquer les élèves sur la santé sexuelle et réduire le taux d’infections transmises sexuellement et les grossesses chez les adolescentes.

D’autres recommandations portent sur le rôle de l’école au sein de la collectivité, y compris l’utilisation de professionnels de la santé pour enseigner des cours liés à la santé, et la nécessité que les écoles ouvrent leur gymnase et leurs corridors une fois les cours terminés à l’intention des habitants de la collectivité afin d’y pratiquer de l’activité physique.

Le plan d’éducation de dix ans intégral sera publié en 2016. Nous l’examinerons attentivement, et nous croyons que la santé devrait y occuper une place majeure.