Examens d’imagerie pour des douleurs au bas du dos

Recommandation de Choisir avec soin : Ne pas recourir à des examens d’imagerie pour des douleurs au bas du dos, sauf en présence de signes préoccupants.

Quand rien n’indique une affection sous-jacente grave, la radiographie, la tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) révèlent rarement la cause de la douleur au bas du dos et peuvent causer des préjudices aux patients. Outre l’exposition aux radiations, les préjudices associés aux examens non nécessaires incluent les examens et les chirurgies supplémentaires évitables. Selon les données probantes, les douleurs aiguës au bas du dos disparaissent généralement en moins de 4 semaines, qu’il y ait examen d’imagerie ou non.

Recommandation du Collège des médecins de famille du Canada, de l’Association médicale canadienne et de l’Association canadienne des radiologistes

Pourquoi est-ce important?

Quand rien n’indique une affection sous-jacente grave, la radiographie, la tomodensitométrie (TDM) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) révèlent rarement la cause de la douleur au bas du dos et peuvent causer des préjudices aux patients. Outre l’exposition aux radiations, les préjudices associés aux examens non nécessaires incluent les examens et les chirurgies supplémentaires évitables. Selon les données probantes, les douleurs aiguës au bas du dos disparaissent généralement en moins de 4 semaines, qu’il y ait examen d’imagerie ou non. (ICIS, 2017)

Ressources pour les patients :

Les examens d’imagerie pour les douleurs au bas du dos : À quel moment devez-vous passer ces examens?

Le repos au lit pour soigner une douleur du bas du dos : Quand devient-il excessif?

Clinique interprofessionnelle d’évaluation et d’éducation en matière de lombalgie (CIEEL) du Nouveau-Brunswick

La CIEEL-NB est un programme pilote spécialisé de triage et d’évaluation clinique de la lombalgie situé à l’Hôpital régional de Saint John et à L’Hôpital de Moncton, qui a été créé pour évaluer et gérer la douleur dans le bas du dos et la douleur à la jambe liée au bas du dos, ainsi que pour fournir une évaluation approfondie de physiothérapeutes spécialisés.

Objectifs :

  • Inciter les patients à gérer eux-mêmes leurs troubles musculo-squelettiques.
  • Fournir rapidement l’accès aux soins primaires et aux soins spécialisés grâce à un système amélioré de triage et d’évaluation utilisé par des physiothérapeutes spécialisés.
  • Offrir aux fournisseurs de soins de santé de la formation afin d’acquérir des compétences d’évaluation améliorée et de gestion de la douleur dans le bas du dos.

Seulement 3,3 % des patients évalués à ce jour ont été recommandés pour un suivi par un spécialiste en chirurgie; 75 % des patients ont déclaré faire leurs exercices quotidiennement ou de 4 à 6 jours par semaine, et on a remarqué des améliorations importantes sur leur échelle d’incapacité globale.

Le programme pilote compte environ 85 fournisseurs de soins primaires qui ont suivi le programme d’apprentissage en ligne et qui sont maintenant capables de recommander les patients à la clinique. Nous pouvons accueillir un plus grand nombre de médecins pour recommander les patients à la clinique. Si vous êtes un fournisseur de soins de santé de l’HRSJ ou de L’HM, veuillez nous écrire à l’adresse LBP@Horizonnb.ca pour obtenir plus d’information sur la manière de recommander vos patients à la clinique.