English
 

Bronzage artificiel interdit

Les médecins du Nouveau-Brunswick comptaient parmi les groupes exerçant des pressions politiques pour imposer des restrictions aux exploitants de salons de bronzage artificiel aux rayons ultraviolets. Cette question nous tient à cœur en raison du risque accru clair et démontré du cancer de la peau associé au bronzage, en particulier, au bronzage artificiel intérieur.

Nous voulions que le bronzage artificiel soit interdit afin de nous assurer que les jeunes ne puissent pas accéder aux salons de bronzage; pour imposer des restrictions de sorte que personne ne puisse annoncer faussement que le bronzage est « bon pour la santé »; et pour nous assurer qu’il existe des pénalités et des mesures relativement à toute infraction de la loi.

Dans le cadre de ce dossier, nous avons préparé un exposé de principe, des articles d’opinion dans la presse, des communiqués de presse, des lettres et plus encore. La loi a été adoptée au printemps 2013.

Les médecins du Nouveau-Brunswick contre le bronzage - C’est notre article sur les risques associés au bronzage artificiel intérieur, en particulier pour les jeunes. Nous expliquons pourquoi nous avons choisi de nous attaquer à cet enjeu.

Néo-Brunswickois en route vers une destination soleil : attention! - C’est un exemple d’article d’opinion qui coïncide avec la semaine de relâche du printemps 2013. Nous rappelons aux Néo-Brunswickois les dangers du soleil excessif et nous expliquons nos efforts pour faire interdire le bronzage.

La SMNB et la Société canadienne du cancer réclament une loi interdisant l’utilisation des lits de bronzage chez les jeunes - C’est notre premier communiqué de presse sur la question en partenariat avec la Société canadienne du cancer, qui défend depuis longtemps l’importance d’éviter les comportements à risque comme le bronzage.  

Les médecins du Nouveau-Brunswick se réjouissent du nouveau projet de loi interdisant le bronzage aux personnes d’âge mineur - La SMNB a soutenu vigoureusement le premier projet de loi présenté à l’Assemblée législative et ses effets. Nous l’avons étudié attentivement et nous l’avons appuyé sans réserve.

Les médecins du Nouveau-Brunswick se réjouissent de l’adoption de la nouvelle loi sur le bronzage artificiel - C’est notre article pour annoncer que les politiciens ont adopté la loi et pour les féliciter. Les médecins peuvent faire beaucoup pour les patients, mais la prévention relève parfois d’autres personnes. Nous étions ravis d’avoir obtenu le soutien de l’Assemblée législative.